Les tatouages sont désormais interdits aux élèves du Burundi

Le ministre de l’Education, de la Formation technique et professionnelle, Mme Janvière Ndirahisha (photo d’illustration), a sorti le 4 avril 2019 un communiqué rappelant l’harmonisation du règlement scolaire. Mme  Ndirahisha informe, à travers ce communiqué, que l’ordonnance ministérielle du 17 juillet 2017 portant sur l’harmonisation du règlement scolaire a été mise en place en vue de renforcer l’éducation et la sécurité dans les écoles.

Elle a ajouté que c’est à l’article 28, alinéa 7 de ladite ordonnance qui stipule que chaque élève qui change la couleur naturelle de sa peau de telle ou telle autre manière (maquillage ou autre) sera sanctionné en présence de son parent. Ce qui est déplorable, précise ce communiqué, c’est qu’il y a d’autres façons de changer la peau comme le tatouage qui est à la mode.

Le ministre ayant l’éducation dans ses attributions rappelle aux parents d’accomplir leur rôle de suivre de près la bonne éducation de leurs enfants. C’est également par ce communiqué que la ministre Jamvière Ndirahisha informe les concernés que les élèves qui seront attrapés en violation flagrante de l’ordonnance ministérielle n’ont pas de place dans les écoles tant publiques que privées œuvrant au Burundi.

http://abpinfos.com/

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :