La Province Kirundo accueille plus de 1250 burundais refoulés par le Rwanda

Plus de 1250 burundais sont déjà refoulés par le Rwanda; la plupart sont originaires de la Province Kirundo.

Ces refoulés rentrent précipitamment et laissent derrière leurs biens. Beaucoup d’entre eux s’étaient réfugiés au Rwanda en 1994. Ceux qui sont mariés avec des rwandais rentrent seules en laissant leurs enfants au Rwanda.

Un de ces refoulés, une jeune femme, a dit qu’elle était mariée à un rwandais et qu’ensemble, ils ont eu deux enfants. Elle est rentrée lundi 9 juillet 2018 laissant ces enfants au Rwanda. Quand elle a cherché à savoir pourquoi on la chasse alors qu’elle était mariée à un rwandais et qu’elle a eu des enfants avec lui, on lui a rétorqué qu’elle est burundaise et que les burundais s’y rendent pour tuer les rwandais et que par ailleurs elle serait complice.

Une autre vielle femme était mariée à un vieux rwandais. C’est une dame qui faisait tous les travaux ménagers et s’occupait des champs et du bétail car son vieux marie était handicapé. Quant on est venu la prendre pour l’embarquer, le vieux homme a refusé au rwandais de lui prendre sa femme mais en vain. La vieille dame est rentrée seule laissant derrière elle toute sa famille.

Un autre homme qui avait six enfants avec une femme rwandaise, un maçon, avait eu des fortunes grâce à son métier. Un jour, au moment où il était occupé à préparer la bière de banane, un Rwandais démobilisé est venu lui dire qu’il y avait une réunion au village. Cet homme n’a pas dit au revoir à la famille car il ne savait pas qu’il allait être expulsé. Selon cet homme, sa famille ne sait pas s’il est rentré au Burundi ou s’il est mort car ceux qui se trouvent au Rwanda disent que quelqu’un qui rentre au Burundi est directement tué. Cet homme d’une cinquante d’année pense toujours à sa famille et à ses biens.

Le Gouverneur de la Province Kirundo Alain Tribert Mutabazi demande au Gouvernement d’apporter une assistance à ces burundais refoulés car ils ont besoin d’aide en nourriture, en stencils de cuisine et en couverture notamment les shitings et les tôles.

Ces refoulés demandent au Gouvernement rwandais et burundais de s’entendre afin qu’ils puissent un jour retrouver leurs familles.

Vendredi, le 13/07/2018 par Kurubone Alfred, http://www.rtnb.bi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :