Le taxi collectif: Une solution aux longues files d’attente sur les parkings de bus

Pour faire face au problème récurrent de manque de bus qui provoque de longues files d’attentes sur le parking de bus au centre ville de Bujumbura, les usagers de ces bus ont trouvé un autre moyen de transport : le taxi collectif.

Presque tous les soirs, les files d’attente de bus commencent à se constituer, des commissionnaires parcourent les files à la recherche de potentiels clients pour prendre le taxi collectif. Généralement le prix est de 1 000 FBu que paye chacun des quatre passagers du taxi. Ce cas s’observe le plus souvent pour ceux qui empruntent les axes de Kanyosha et Musaga de la ville de Bujumbura, Gasenyi et Gihosha au nord. Les usagers disent qu’ils font recours à ce moyen de transport pour des raisons de sécurité pour les uns, tandis que pour les autres, c’est la longue durée d’attente qui est insupportable.

Pour D.H qui a l’habitude de prendre le taxi collectif, il trouve que c’est un moyen qui a été proposé pour alléger les souffrances qu’on endure sur les interminables files d’attente. Selon lui, au lieu de passer des heures à attendre désespérement un bus dont l’arrivée est imprévisible, il préfère cotiser avec les autres et partir tôt pour ne pas s’éterniser sur la file d’attente.

Quant à R.M, elle fait s’avoir que quand elle quitte le travail un peu tard et qu’elle remarque que la file est encore longue, elle se rabat sur le taxi collectif pour pouvoir rentrer à temps. «  Même si c’est cher par rapport au bus, je n’ai pas d’autres choix que de payer les 1 000 FBu. Avec la recrudescence des vols nocturnes, rentrer à une heure avancée peut porter atteinte à ma sécurité, surtout pour une jeune fille», a-t-elle souligné.Les chauffeurs de taxi  disent à leur tour que ce nouveau moyen de transport leur est bénéfique financièrement et leur permet aussi de rentabiliser le temps qu’ils passent d’habitude au parking en temps normal.  Selon R.N, « quand on parvient à trouver ceux qui vont prendre le taxi collectif, cela nous avantage parce que ce n’est pas fréquent d’avoir une course de quatre ou cinq milles francs d’un coup», a-t-il fait savoir. 

Pour J.A, le taxi collectif aide à réduire le temps qu’on passe au parking à attendre un seul  client. « A l’aide d’un commissionnaire qui nous aide à trouver les clients, nous attendons moins de dix minutes au parking », a-t-il fait observer. «Plus les heures avancent, plus les clients sont en grand nombre. Quand les espoirs de trouver un bus s’anéantissent, ceux qui étaient sur les files n’ont plus d’autres choix que de cotiser pour un taxi collectif et pouvoir regagner leur domicile », a-t-il tenu à souligner. Toutefois, ce moyen demande que l’on soit prudent, au risque d’embarquer un taxi dont certains des passagers sont des malfaiteurs qui en profitent pour commettre des crimes divers.

Rodrigue Mfuranzima, http://www.ppbdi.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :