Ouverture de la session parlementaire ordinaire du mois d’avril

Le Président de l’Assemblée Nationale Pascal Nyabenda a procédé lundi 01 avril 2019 à l’ouverture solennelle de la session parlementaire ordinaire du mois d’avril.

Le Président de l’Assemblée Nationale Pascal Nyabenda a indiqué que conformément à l’article 179 de la constitution de la République du Burundi, l’Assemblée Nationale procède à l’ouverture solennelle de la session parlementaire ordinaire du mois d’avril 2019.

Pascal Nyabenda a fait savoir qu’au cours des vacances parlementaires, les membres du bureau de l’Assemblée Nationale et les députés ont participé aux différentes activités de développement organisées à travers tout le pays. Il a précisé qu’ils ont participé aux travaux communautaires de développement, aux différentes réunions sur la sécurité, aux travaux visant la protection de l’environnement, aux activités d’assistance aux personnes nécessiteuses et à la célébration de la journée internationale de la femme.

Sur le plan de la diplomatie parlementaire, le président de la chambre basse du parlement a signalé que cette institution a organisé la 3ème réunion statutaire de la commission du développement économique, des ressources naturelles et de l’intégration régionale du forum des parlements des Etats membres de la conférence internationale sur la Région des Grands lacs (FP-CIRGL), qui a eu lieu le 14 mars 2019 à Bujumbura.

Pascal Nyabenda a aussi précisé que l’Ambassadeur Serap ATAAP, nouvellement nommé pour représenter la Turquie au Burundi a été reçu en audience le 28 mars 2019 par le Président de l’Assemblée Nationale Pascal Nyabenda. Poursuivant son discours, Pascal Nyabenda a indiqué que les délégations composées des députés et fonctionnaires ont représenté l’Assemblée nationale dans différentes réunions à l’étranger et ont également pris part à différentes séances de renforcement de capacités à l’étranger.

Au cours de cette session parlementaire ordinaire d’avril, l’Assemblée Nationale compte analyser 9 projets de loi, dont le projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’Accord modifiant pour la deuxième fois l’Accord de partenariat entre les membres du groupes des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique d’une part et la communauté Européenne et ses Etats membres d’autre part, signé à Cotonou le 23 juin 2000 et modifié pour la deuxième fois au Luxembourg le 25 juin 2005 ;

  • Le Projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’Accord sur l’établissement de la force en attente d’Afrique orientale ;
  • Le projet de loi portant réglementation du médicament, de l’exercice de la pharmacie, de la profession d’opticien et de l’art des tradipraticiens ;
  • Le projet de loi portant création, délimitation de la commune Buhayira et délimitation de la commune Murwi en province de Cibitoke ;
  • Le projet de loi portant dispositions particulières au commerce du pétrole et des produits pétroliers au Burundi ;
  • Le projet de loi portant révision du code électoral ;
  • Le projet de loi portant ratification de l’accord de don Nᵒ2000002606 pour le financement du projet d’intensification de la production agricole et de réduction de la vulnérabilité au Burundi (PIPARV-B) ;
  • Le Projet de loi organique portant missions, organisation et fonctionnement du conseil supérieur de la magistrature ;
  • Enfin le projet de loi organique portant missions, organisation et fonctionnement du conseil supérieur des parquets.

En marge de ce discours, Pascal Nyabenda a fait savoir que l’article 181 de la loi fondamentale de la République du Burundi stipule que l’assemblée nationale est saisie du projet de loi des finances dès l’ouverture de sa session du mois d’avril. Etant donné que le projet de loi des finances ne figure pas à l’ordre du jour transmis par le Gouvernement, l’Assemblée Nationale a exhorté le Gouvernement de tout faire pour que ce projet de loi lui parvienne dans les meilleurs délais, afin qu’elle puisse disposer d’un temps suffisant pour son analyse et son adoption. Pour lui c’est cette loi qui permet au Gouvernement de mener ses actions ainsi qu’aux institutions et services de l’Etat de fonctionner, a martelé Pascal Nyabenda.

Au moment où le Burundi s’achemine vers les élections de 2020, la chambre basse du Parlement demande à tout un chacun d’apporter sa contribution pour que ces élections soient une réussite. Nous lançons un vibrant appel à la population pour qu’elle soit plus tolérante et ne prête pas oreille attentive aux rumeurs, a mentionné Pascal Nyabenda.

Pascal Nyabenda a également exhorté les administratifs de redoubler de vigilance car il se manifeste, à la veille des élections des comportements marginaux de nature à perturber la paix et la sécurité. L’Assemblée Nationale a néanmoins déploré que les communes de la province de Kirundo soient souvent victimes de changements climatiques qui occasionnent souvent de mauvaises récoltes. Et d’ajouter que la Chambre basse du parlement burundais exprime sa sympathie envers les victimes du changement climatique de différents coins du pays notamment la population de Gatsinda où une pluie diluvienne du 22 mars 2019 a détruit des champs et des maisons.

Le Président de l’Assemblée Nationale a terminé son discours en félicitant l’équipe nationale sénior Intamba Mu Rugamba qui a décroché le ticket pour participer à la coupe d’Afrique des nations CAN2019. « Nous lui souhaitons plus de détermination et des succès lors des jeux de juin 2019 au Caire en Egypte », a-t-il poursuivi.

Les membres du Gouvernement du Burundi, les membres du Corps diplomatique et consulaire accrédités à Bujumbura, les hauts cadres du corps de défense et de sécurité et les députés ont pris part à cette activité.

Lundi, le 01/04/2019 par BIGIRIMANA Raphaël , http://www.rtnb.bi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :