Deuxième édition du Salon industriel

Elle sera organisée à Bujumbura en juin prochain

L’Association des industriels du Burundi (AIB) a organisé le mercredi 24 avril 2019, à l’hôtel Roca Golf une conférence de presse pour informer l’opinion nationale et internationale qu’elle organise la deuxième édition du salon industriel à caractère régional, qui se déroulera du 13 au 15 juin 2019, à l’Hôtel Club du Lac Tanganyika.

Selon Olivier Suguru, président de l’AIB, la deuxième édition du Salon industriel servira de lieu de rencontre entre les professionnels de la sous-région et du reste du monde afin d’échanger leur expérience et se forger des partenariats gagnants-gagnants. Une occasion sera aussi donnée aux petites et moyennes industries locales en vue de créer et de nouer des relations durables et fiables avec les opérateurs économiques.Le secteur de l’industrie est d’une grande importance suite à sa participation active dans les économies des pays, par sa contribution dans la production intérieure, la création de la valeur ajoutée et des emplois, l’accroissement des revenus de la population et la participation à la réduction de la pauvreté, précise M. Suguru. Il rappelle en outre que l’industrie burundaise représente 17% du produit intérieur brut  et emploie environ 2% de la population.

Le pays possède pourtant des réserves minières importantes qui pourraient soutenir la croissance et réduire la dépendance à l’agriculture.Lors de ce Salon, les industriels auront l’occasion de présenter leurs produits à des détaillants professionnels et des acheteurs potentiels. A travers les séances thématiques et conférences-débats, les professionnels du secteur essaieront d’apporter des solutions aux préoccupations des industriels locaux, précise M. Suguru. Pour le président de l’AIB, l’une des priorités pour le Burundi serait de développer son industrie énergétique. En 2014, seuls 7% de la population avaient accès à l’électricité, alors que le Burundi possède un important réseau hydrique qui permettrait d’alimenter le pays via des infrastructures hydroélectriques. Cette deuxième édition vient offrir une visibilité des activités de l’industrie burundaise qui demandent à être connues et reconnues par la sous-région et plus particulièrement par ses potentiels partenaires pour mieux l’appuyer. Il a terminé en remerciant les membres de l’AIB ainsi que ses partenaires et sponsors officiels.

Aline Nshimirimana, http://www.ppbdi.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :