Réception du nouveau bureau présidentiel

« C’est le symbole de l’amitié et de la coopération entre la Chine et le Burundi »

Le Deuxième vice-président de la république du Burundi, Joseph Butore, a procédé le jeudi 14 février 2019, à la réception du bâtiment qui va abriter le bureau présidentiel et construit sur un don de la République populaire de Chine. Il était en compagnie du ministre des Relations extérieures, de certains membres du gouvernement du Burundi,  du gouverneur de la province de Bujumbura, etc. Le ministre des Affaires étrangères a, au nom du gouvernement du Burundi, vivement remercié le République populaire de Chine pour ce magnifique bâtiment qu’il venait d’offrir au Burundi.

Après les cérémonies de remise du nouveau bureau présidentiel, le ministre des Affaires étrangères, Ezéchiel Nibigira, a indiqué que depuis des années et même depuis l’indépendance du Burundi, on n’avait pas encore eu un tel bâtiment. «C’est la première fois que le Burundi puisse avoir un tel bâtiment ». Il a ainsi, au nom du gouvernement de la république du Burundi et à son nom propre remercié le gouvernement de la République populaire de Chine qui a offert ce don au gouvernement de la république du Burundi. « Ceci matérialise les relations diplomatiques, les relations politiques les plus fortes entre la république du Burundi et la République populaire de Chine. Et nous comptons, en tant que gouvernement de la république du Burundi, continuer à renforcer davantage nos relations entre les deux pays frères ». 

Après les cérémonies de remise du nouveau bureau présidentiel, le ministre des Affaires étrangères, Ezéchiel Nibigira, a indiqué que depuis des années et même depuis l’indépendance du Burundi, on n’avait pas encore eu un tel bâtiment. «C’est la première fois que le Burundi puisse avoir un tel bâtiment ». Il a ainsi, au nom du gouvernement de la république du Burundi et à son nom propre remercié le gouvernement de la République populaire de Chine qui a offert ce don au gouvernement de la république du Burundi. « Ceci matérialise les relations diplomatiques, les relations politiques les plus fortes entre la république du Burundi et la République populaire de Chine. Et nous comptons, en tant que gouvernement de la république du Burundi, continuer à renforcer davantage nos relations entre les deux pays frères ». 

« La relation entre nos deux pays se trouveà son meilleur niveau de l’histoire »

Prenant la parole à son tour, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi, Li Changlin a  indiqué que c’est un immense plaisir pour lui de venir à la cérémonie de signature de l’acte de remise et réception du projet de ce palais présidentiel. Il a ainsi remercié, en particulier, le Deuxième vice-président de la République d’avoir rehaussé de sa présence à cette cérémonie. Selon lui, c’est un ouvrage le plus important jamais réalisé par la Chine jusqu’à présent au Burundi. C’est aussi un symbole de l’amitié et de la coopération agissante entre la Chine et le Burundi.  Il a ainsi rappelé qu’au mois de décembre 2018 il y a eu célébration du 55e anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et le Burundi. « La relation entre nos deux pays se trouve à son meilleur niveau de l’histoire ». 

M. Changlin a aussi souligné qu’au début du mois de septembre de l’année 2018 a eu lieu à Pékin le sommet du forum de coopération Chine-Afrique et que le président chinois, Xi Jinping, a annoncé huit initiatives  majeures pour la coopération entre la Chine et l’Afrique, en général et pour la coopération entre le Burundi et la Chine, en particulier. Il a ainsi indiqué que pour le moment ils sont en train de mettre en synergie toutes les mesures concrètes avec le plan national du développement décennal du Burundi. « A cet effet, l’ambassade de Chine a mobilisé une équipe d’une dizaine de jeunes interprètes pour traduire le plan national du développement du Burundi en chinois. Ceci afin d’identifier les domaines de coopération prioritaires ».

D’après l’ambassadeur de Chine au Burundi,  toutes les promesses faites à l’endroit des Burundais, les Chinois vont les mettre en application avec toute leur énergie et leur cœur. « Donc, dans l’avenir il faut qu’on travaille en synergie pour accomplir davantage des projets surtout des projets destinés à améliorer les conditions de travail des fonctionnaires et aussi entreprendre des projets intéressant directement le bien être de la population burundaise ». 

Astère Nduwamungu, http://www.ppbdi.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :