Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC

54 Burundais dont 50 ressortissants de la ville burundaise de Rumonge, une ville côtière en face de la RDC, ont été refoulés par les Congolais le weekend dernier après des séances de tortures mortelles selon leur dire. À cet effet, le gouverneur de Rumonge a décidé dès ce lundi la suspension des voyages des Burundais vers la RDC via le port commercial de Rumonge avant la mise en place de tous les services administratifs au Congo.

Le calvaire de ces burundais aurait commencé dès leur arrivée à Kalamba au Sud-Kivu en République démocratique du Congo vers deux heures du matin de ce mercredi 30 janvier 2019. Ces burundais disent avoir été accueillis par des militaires de la RDC, un accueil inhabituel car, avant d’être ligotés, ils ont été dépouillés de leurs biens de valeur.

Arrivée au cachot d’Uvila, ils indiquent avoir été torturés à mort, un traitement leur infligé selon leurs dires par des éléments des forces de défense de l’armée congolaise. Jusqu’à présent, ces burundais qui étaient habitués à fréquenter la République démocratique du Congo sans s’inquiéter ne comprennent pas ce retournement de la situation.

Pour Juvénal Bigirimana, gouverneur de la province Rumonge, c’est peut être que tous les services ne sont pas encore dotés de nouveaux chefs dans cette région après l’investiture du nouveau président. Pour cela, les burundais qui fréquentent la RDC via le port commercial de Rumonge doivent attendre.

« On a pris des mesures qu’aucun burundais n’ira en République démocratique du Congo jusqu’à ce que tous les services administratifs soient mis en place mais, les ressortissants de la RD Congo sont les bienvenues car les frontières burundo-congolaises restent ouvertes », dit Juvénal Bigirimana.

Isanganiro , mercredi 30 janvier 2019  à 10 : 49 : 08

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :