Bientôt, la classification des hôtels au Burundi

Le Ministre du commerce, de l’industrie et du tourisme, Jean Marie Niyokindi a rencontré mardi 4 décembre 2018 les opérateurs du secteur de l’hôtellerie et tourisme dans la région sud du pays. Les échanges portaient sur la classification des hôtels au Burundi.

Le Ministre Jean Marie Niyokindi leur a indiqué que parmi les pays membres de l’EAC, seul le Burundi n’a pas encore fait la classification des hôtels. Il a saisi cette occasion pour leur demander de bien vouloir accueillir les assesseurs du ministère du tourisme et de l’industrie qui viendront pour procéder à la classification des hôtels.

Ayant compris l’importance de cette activité, les hôteliers ont demandé qu’on leur accorde un certain délai pour s’y préparer. Le Ministre leur a signifié qu’il n’y aura pas de délai supplémentaire, mais plutôt un autre tour de classification. Selon le Ministre Niyokindi, le Burundi est dans l’obligation de rattraper les autres pays de l’EAC. Il a néanmoins précisé que cette classification ne constitue pas une décision définitive, ajoutant que celui qui ne sera pas classé au premier tour pourra s’organiser afin qu’au deuxième tour on puisse voir s’il a opéré des améliorations.

Les critères de classification incluent selon le Ministre Niyokindi, le système de sécurité des clients et leurs biens, la proximité des institutions financières et médicales, l’hygiène des lieux d’aisance, l’approvisionnement en eau et en électricité et une licence d’exploitation pour ne citer que ceux-là.

Le Ministre Jean Marie Niyokindi a également précisé que la classification des hôtels est d’une importance capitale pour les hôteliers et pour les touristes. Il a expliqué que si le touriste désire visiter le Burundi, il peut savoir à partir de son domicile à quel hôtel il peut aller loger.

C’est aussi important pour les hôteliers, a poursuivi le Ministre, dans ce sens qu’ils n’auront plus à faire des publicités pour leurs hôtels, car ces hôtels seront intégrés dans une plate forme qui existe déjà.

La classification des hôtels se fera parallèlement avec la formation des guides touristiques car, selon le Ministre, des touristes visitent des sites touristiques mais ne trouvent pas de guides pour leur expliquer et les guider, a-t-il déploré.

Mercredi, le 05/12/2018 par NYANDWI Dieudonné , http://www.rtnb.bi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :