Point de presse du bureau de la Première dame

Une Conférence internationale des femmes leaders, 1ère édition, se tient du 25 au 27 octobre 2018, à Bujumbura

Josélyne Gahimbare, conseillère à la présidence de la république du Burundi, a animé un point de presse le mardi 23 octobre 2018. A cette occasion, elle a  parlé de l’organisation de la première édition de la Conférence internationale des femmes leaders au Burundi  qui se déroulera à Bujumbura du 25 au 27 octobre 2018. Mme Gahimbare dit que tout est prêt pour accueillir sept cents personnes attendues à cette rencontre.

Au nom du comité d’organisation de la Conférence internationale des femmes leaders, première édition, Josélyne Gahimbare a animé un point de presse pour porter à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale que le bureau de la Première dame, Denise Nkurunziza organise cette Conférence du 25 au 27 octobre 2018. Cette conférence, est organisée sous le thème « Femme de destinée, lève-toi, prend courage et agis car, l’affaire te regarde ». Cette conférence vise la création d’une plate-forme pour les femmes de destinée afin de faciliter le partage d’expériences, apprendre les meilleurs pratiques du monde entier et nouer des relations et des liens solides et utiles.

Selon Mme Gahimbare, l’idée de l’organisation de cette conférence est née d’une vision de la Première dame, Denise Nkurunziza, inspirée par son souci constant d’inculquer aux femmes et filles burundaises et celles d’ailleurs des valeurs pouvant les aider à consolider leurs familles et à contribuer au développement de leur pays. Cette activité s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme entamé par la Première dame du Burundi de sensibiliser et de mobiliser la femme burundaise à se lever et jouer son rôle en vue d’impacter positivement la société. Mme Gahimbare dit que la Première dame est également convaincue que ses actions ne doivent pas se limiter aux seules femmes  burundaises, et a, par conséquent, convié à cette conférence, d’autres femmes venues des quatre coins du monde, dont la plupart sont des femmes chrétiennes. En effet, dit  Mme Gahimbare, « l’expérience a montré que les hommes et les femmes d’église ont toujours joué un grand rôle dans des actions concrètes de transformation de la société ». Cette conférence sera donc, une occasion d’échanger les expériences, identifier les défis communs et voir comment les surmonter. Vous saurez que, dans le cadre de cette conférence, la Première dame va procéder au lancement de la campagne : « Naitre libre pour briller » à Ngozi le 25 octobre et va faire une visite guidée aux sites de ses réalisations dans le cadre de ce programme.

Alfred Nimbona, http://www.ppbdi.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :