Lancement à Ngozi de la campagne “naitre libre pour briller”

La Première Dame du Burundi Denise Bucumi Nkurunziza (photo : à droite), a lancé ce jeudi 25 octobre 2018 à Vyerwa en commune Mwumba, province Ngozi (nord du Burundi) de la campagne “naitre libre pour briller”.

Les cérémonies ont eu lieu au stade de Vyerwa en présence des différentes personnalités dont les Premières Dames de la Zambie et de la République Centre Africaine, le ministre de la Santé publique et de Lutte contre le SIDA, les parlementaires élus à Ngozi et le représentant résident de l’ONUSIDA. Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le SIDA OPDAS dont Mme Denise Bucumi fait partie.

Lancée le 29 janvier 2018 à Addis-Abeba par l’OPDAS, et l’Union Africaine en marge de la 20ème Assemblée générale de l’OPDAS, le but de la campagne est de mettre fin au SIDA chez les enfants d’ici 2030. Elle consiste à unir les individus, les décideurs, les responsables et les organisations à tous les niveaux pour une compréhension personnelle et collectives des actions que les 1ères Dames peuvent mener pour la mise en œuvre et l’utilisation des services de santé visant à mettre fin au SIDA  chez les enfants, les adolescents et les jeunes.

Le représentant du FNUAP qui s’est exprimé au nom de l’ONUSIDA encourage l’OPDAS qui vient avec une nouvelle dynamique impliquant tous les acteurs pour atteindre une génération sans SIDA. Il félicite le Burundi pour le pas franchi. Ici il fait noter que le taux de séroprévalence est passé de 24% en 2010 à 13% en 2016. Il a aussi fait savoir que le système des Nations Unies au Burundi restera au côté du gouvernement du Burundi pour les actions en faveur de la lutte contre le SIDA chez les enfants.

Dans son allocution, le ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le SIDA a remercié l’OPDAS Burundi pour ses contributions à la mobilisation et la sensibilisation de toute la population burundaise. Il a tracé l’évolution positive du Burundi en matière de lutte contre le SIDA. Les dépistages volontaires ont par exemple passé de 433.771 en 2010 à plus de 1.600.000 en 2017, les sites PTME de 119 à 826, ceux administrant les ARV de 399 à 686 dans cette même période. Pour les personnes sous ARV, la montée a été spectaculaire en passant de 600 personnes à 61.314 de 2002 à 2017.

Dans son discours de circonstance, la Première Dame du Burundi a fait savoir qu’elle avait promis, lors de la rencontre des Premières Dames d’Afrique du 25 septembre 2018 à New York, de lancer cette campagne au Burundi avant la fin de 2018. Pour Mme Denise Nkurunziza, cette campagne vise à contribuer à la prévention de nouvelles infections par le VIH et de la mortalité infantile. Pour parvenir à cela, la campagne devra se concentrer sur des cibles mondiales soulignées dans le cadre catalytique pour mettre fin au SIDA, à la tuberculose et éliminer le paludisme en Afrique d’ici 2020.

Mme Denise Nkurunziza a aussi fait remarquer que cette campagne s’ajoute à d’autres initiatives de l’OPDAS Burundi comme la mobilisation des élus, les femmes leaders, les administratifs, les religieux et communautaires à tous les niveaux. Elle invite à la conjugaison des efforts pour aboutir aux objectifs. La Première Dame du Burundi a eu droit aux cadeaux de 3 vaches, 3 moutons et des paniers de vivres.

26 Oct 2018, http://abpinfos.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :