La CNTB restitue à l’Etat une propriété de 390,40 hectares

La Commission Nationale des Terres et autres Biens(CNTB) a restitué mardi 23 octobre 2018 à l’Etat , une propriété qui se trouve à Gifugwe d’une dimension de 390,40 hectares. Cette propriété était exploitée par la société d’élevage et d’agriculture (SODEA) pendant 30 ans, ce qu’on appelle contrat d’emphytéose.

Le Président de la CNTB Honorable Félicien Nduwuburundi a indiqué que la loi régissant la CNTB lui donne le droit d’inventorier les terres domaniales, et comme la SODEA a détourné l’usage de l’emphytéose qu’elle avait signé avec le Gouvernement, la CNTB a jugé bon de la restituer à l’Etat, a précisé Honorable Félicien Nduwuburundi.

Il a expliqué que la SODEA avait demandé le terrain pour y pratiquer l’élevage mais elle l’a utilisé pour la culture du riz sous location.
Maître Déo Nzeyimana qui avait représenté la SODEA a nié les allégations du Président de la CNTB tout en précisant que comme l’indique l’abréviation de la société, le contrat entre le Gouvernement et la SODEA donnait à cette société le droit d’y pratiquer l’agriculture et l’élevage.

Maître Déo Nzeyimana indique ne comprend pas comment la CNTB se mêle dans une affaire entre la SODEA et le Gouvernement et surtout pourquoi la CNTB ne peut pas attendre les 3 années qui restent c'est-à-dire jusqu’en 2021 pour que le contrat expire.

Maître Déo Nzeyimana a indiqué que la SODEA va approcher le Ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage pour un règlement à l’amiable et si cela n’est pas le cas, elle va porter plainte à la cour administrative.

Le Ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage Déo Guide Rurema s’est dit ne pas être inquiété par ces plaintes, parce que selon lui, la CNTB a effectué des enquêtes qui prouvent à suffisance que la restitution de la propriété à l’Etat était nécessaire.

Dr Ir Guide Rurema a fait savoir qu’il va mettre sur pied une commission élargie qui va analyser les documents de la propriété, les bornages actualisés, et va écouter la population qui exploitait le terrain avant que le Gouvernement n’initie un projet de grande envergure à mener dans cette propriété.

Il a tranquillisé les petits exploitants qui payaient de l’argent pour la location de ne plus le faire, mais leur a demandé de travailler en associations ou en coopératives pour être plus rentables.

Le Gouvernement compte mener dans cette propriété un projet gigantesque qui sera très bénéfique à la population de Mpanda mais avant la mise en place de ce projet, la population continuera à l’exploiter, a conclu Dr Ir Guide Rurema.

Mardi, le 23/10/2018 par NDARIBAZE Jean Marie, http://www.rtnb.bi

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :