Clôture de la conférence internationale des femmes leaders

La première dame du Burundi, Denise Nkurunziza (photo de famille des femmes leaders : assise, au milieu), a clôturé samedi le 27 octobre 2018 à l’hôtel Club du lac Tanganyika de Bujumbura, la conférence internationale des femmes leaders qui a duré trois jours (du 25 au 27 octobre 2018) sous le thème ” Femme de destinée, lèves-toi, prends courage et agis car l’affaire te regarde.”

Les participants à cette conférence étaient au nombre de plus de 700 femmes venues des quatre coins du monde dont le Burundi, Cameroun, RD Congo, Israël, Angola, Belgique, Cote d’Ivoire, Zambie, Centrafrique, Guinée, France, Kenya, Australie et autres pays. Les hauts cadres et membres du gouvernement du Burundi, de la Zambie, de la Centrafrique, les élus du peuple, les représentants du secteur privé, les membres des corps diplomatiques ont également pris part à cette conférence.

Dans son discours de clôture, la première dame du Burundi a exprimé ses remerciements envers ses homologues de la Zambie et de la Centrafrique et tous ceux qui ont participé à la conférence. Elle a par la suite indiqué que les dates du 25 au 27 octobre seront inoubliables, parce qu’elles remémoreront à jamais les jours où les femmes leaders des quatre coins du monde se sont réunies au Burundi pour se fixer des objectifs de développer le monde. Elle a poursuivi ses propos en disant que ladite conférence a été une bonne occasion de partager des idées, des expériences et de montrer ce qu’une femme de destinée doit faire, comment elle devrait être et ce qui lui est interdit de faire. Mme Nkurunziza les a invité à se tenir début, prendre courage, se sentir capables et agir en cas de nécessité, ne pas être des spectatrices devant le développement de leurs sociétés, mais plutôt influencer positivement le monde, car elles en ont le pouvoir. Elle n’a pas manqué de relever certains défis dont la peur, les contraintes et attitudes culturelles qui ont un impact contreproductif.

La première dame de la Centrafrique Marguerite Tuadera a, à son tour, remercié son homologue du Burundi pour son invitation, avant d’énumérer ses différentes réalisations dans son pays dans le domaine de la santé, l’éducation ainsi que le soutien des orphelins et des démunis. Elle a invité tous les Burundais à soutenir la Centrafrique qui est encore en arrière, surtout dans le domaine de l’éducation. A son tour, la première dame de la Zambie Esta Nyawa Lumbu a aussi salué l’initiative de la première dame du Burundi et a invité les participants à la conférence d’être de vraies championnes, chacune dans son pays. C’est ainsi que les participants à la conférence se sont engagés à se lever et à jouer leur rôle de responsabilité dans la transformation de la société, en commençant par leur foyer.

29 Oct 2018, http://abpinfos.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :