Lancement officiel des camps d’été par le chef de l’Etat

Les élèves sont appelés à réaliser leur propre œuvre dans chaque commune

En visite dans la province de Gitega, le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a procédé au lancement officiel des camps d’été pour les élèves en vacances, le jeudi 19 juillet 2018 en commune et province de Gitega. Il a félicité la jeunesse burundaise pour avoir participé dans les camps d’été 2017 et réalisé des œuvres évaluées à plus de dix-huit milliards de francs burundais (18.000.000.000 FBu). 

Dans son discours d’accueil, le gouverneur de la province de Gitega a fait savoir que les camps d’été ont permis la réalisation de grands travaux de développement. Il a cité un seul exemple où au stade Ingoma de Gitega, les élèves ont réalisé des travaux qui auraient coûté plus de soixante millions de francs burundais (60 000 000Fbu). Il a remercié le chef de l’Etat pour avoir choisi la province de Gitega pour lancer officiellement ces activités très bénéfiques au pays et qui contribuent efficacement à l’éducation patriotique.Dans son discours d’accueil, le gouverneur de la province de Gitega a fait savoir que les camps d’été ont permis la réalisation de grands travaux de développement. Il a cité un seul exemple où au stade Ingoma de Gitega, les élèves ont réalisé des travaux qui auraient coûté plus de soixante millions de francs burundais (60 000 000Fbu). Il a remercié le chef de l’Etat pour avoir choisi la province de Gitega pour lancer officiellement ces activités très bénéfiques au pays et qui contribuent efficacement à l’éducation patriotique.Le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a dans son discours de circonstance, précise que les travaux de développement effectués par les élèves pendant les camps d’été sont une fierté pour le pays. Et de féliciter la jeunesse burundaise pour avoir contribué au développement du pays lors des activités réalisées dans les camps d’été de l’année 2017. Il a indiqué que, selon les rapports d’évaluation, les réalisations des élèves en camps d’été pour l’année 2017 ont été évaluées à une valeur de plus de dix-huit millions de francs burundais (18 000 000 000 FBu).

Des réalisations spéctaculaires en l’espace de dix ans grâce aux travaux de développement communautaire

Le président Nkurunziza a rappelé que, depuis l’introduction des travaux de développement communautaire en 2006, le nombre d’écoles construites a sensiblement augmenté jusqu’au triple. Il a parlé de plus de six mille écoles (6 000), y compris les universités, alors que depuis 1962, année de l’indépendance du Burundi jusqu’en 2005, le nombre total d’écoles  était de 1900 seulement, y compris les universités a-t-il fait remarquer. Si en 2007, a poursuivi Pierre Nkurunziza, les universités qui étaient opérationnelles au Burundi étaient au nombre de sept, mais, grâce aux travaux de développement communautaire en 2018, elles se chiffrent à trente-cinq (35). Les stades étaient seulement à quatre, mais avec la participation de la population dans ces travaux, le Burundi arrive actuellement à seize stades modernes, a martelé le chef de l’Etat. Le président Nkurunziza a également parlé des marchés modernes qui ont été construits par la population elle-même dans les travaux de développement communautaire en l’espace de deux ans seulement et qui atteignent la cinquantaine.Quant à la jeunesse qui participera dans les camps d’été, le président de la République l’a encouragée à doubler d’efforts. Mais cette fois-ci, elle doit construire ou réaliser une œuvre à elle seule et dans chaque commune. Cette œuvre sera dédiée à la jeunesse qui, finalement, va écrire sa propre histoire.Les cérémonies de lancement des camps d’été ont été précédées par les travaux de développement communautaire. Le chef de l’Etat s’était joint aux élèves dans les travaux qui consistaient à mélanger du ciment, du sable et du gravier pour bétonner les gradins du stade Ingoma de Gitega. 

AMEDEE HABIMANA, http://www.ppbdi.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :