Passation du concours national, édition 2018, en mairie de Bujumbura

Le concours national, édition 2018, des élèves des classes de 9ème année fondamentale, qui leur donne accès à l’école post-fondamentale, a débuté ce mardi 5 juin 2018  pour terminer le jeudi 7 juin 2018, a-t-on constaté à certains centres de passation visités en communes Mukaza et Ntahangwa.

Au centre de passation de l’Ecole Saint Michel Archange située en commune Mukaza, le concours a débuté à 8 h00, a indiqué le président du centre, M. Teddy Niyonzima, ajoutant qu’il était prévu, pour cette 1ère journée, les épreuves de Sciences humaines et d’Entrepreneuriat d’une durée de deux heures. Il a également signalé que sur 194 élèves attendus pour passer le concours, on a dénombré quatre absences dont les raisons n’ont pas été portées à la connaissance des responsables dudit centre.

Au centre de passation situé dans les locaux de l’IPA (Institut de pédagogie appliquée) où étaient regroupés les élèves du Lycée Notre Dame de Rohero, le président du centre, M. Donatien Banyankubusa, a précisé à l’ABP que tous les élèves étaient présents à 7h30’ et que le concours a commencé à 8h30 minutes. Il n’y a pas eu d’irrégularités constatées, sauf quelques absences, a-t-il signifié, précisant que sur 283 élèves attendus pour passer le concours, 14 se sont absentés. Il y a parmi ces absences des élèves qui avaient abandonné l’école et d’autres qui ont été délocalisés vers d’autres écoles, a-t-on appris.

Dans quelques centres de la commune Ntahangwa où l’ABP a pu passer, comme au centre de l’Ecole normale supérieure qui a accueilli quatre établissements, à savoir le Lycée du Saint-Esprit, l’Ecole Arc-en-ciel, La Colombière et l’ECOTEC, l’examen a commencé à 8 h00 et a pris fin à 10 h 30 minutes.  Sur 202 candidats attendus à ce centre, il y a eu sept absences, a-t-on appris du président dudit centre, M. Fabrice Nsengiyumva.

Quelques élèves interviewés comme Morel Habimana du Lycée du Saint-Esprit et Leïla Mbonimpa de l’ECOTEC ont affirmé que l’examen était facile. Ils ont conseillé d’autres élèves à ne pas avoir peur même pour d’autres examens qui restent.

Le centre de l’Ecole normale de Kigobe a accueilli les élèves du Lycée SOS, du Lycée technique de la plaine et de l’ETCA. Sur 183 candidats prévus à ce centre, 19 ont été absents au concours.

Le Directeur communal de l’Enseignement (DCE) en commune Ntahangwa, M. Léopold Niyungeko, a fait savoir que les centres de passation du concours national en commune Ntahangwa sont au nombre de 23. Il a indiqué que cette année, le ministère en charge de l’Education les a aidés à gagner du temps suite à une bonne organisation. C’est-à-dire que depuis le vendredi 1er jusqu’au 3 juin 2018, il y a eu dans tous les centres le travail d’inscrire les numéros des candidats sur les bancs pupitres. Le lundi 4 juin, les responsables des établissements ont montré aux candidats les places qu’ils occuperont dans les différents centres de passation. Ainsi, l’examen a débuté à 8 h parce qu’il n’y avait pas eu des appels comme on le faisait dans les années passées.

Le DCE de Ntahangwa a signalé quelques irrégularités, comme l’insuffisance de copies d’entrepreneuriat au centre Ngagara qui a été vite corrigée, et le cas d’un élève qui a connu un retard de 30 min au centre Cibitoke qui s’est vu refuser de faire l’examen. Les candidats ont commencé par les Sciences humaines puis l’Entrepreneuriat pour continuer demain avec les Mathématiques et les Langues II, a précisé le DCE.

BUJUMBURA, 5 juin (ABP)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :