Pas d'autre mandat pour le président

Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, a promis aujourd'hui de ne pas briguer sa réélection à la fin de son mandat, en 2020. La Constitution burundaise a été modifiée le mois dernier par référendum, permettant en théorie à l'actuel chef de l'Etat de briguer deux nouveaux mandats consécutifs de sept ans à partir de 2020, et par conséquent de se maintenir au pouvoir jusqu'en 2034.

Lors d'une cérémonie, Pierre Nkurunziza a cependant assuré qu'il ne comptait pas se représenter: "Je voudrais informer les Burundais et le monde que je ne reviendrai pas sur ce que j'ai dit. Mon mandat prend fin en 2020", a-t-il déclaré. "Cette Constitution n'a pas été modifiée au seul profit de Pierre Nkurunziza, comme le disent les ennemis du pays. Elle a été amendée pour le bien et un meilleur avenir du Burundi et du peuple burundais", a ajouté le président du Burundi dans un discours retransmis à la RTNB, la télévision nationale.

Le mois dernier, les électeurs burundais ont approuvé par 73% des votants la prolongation de cinq à sept ans du mandat présidentiel et la possibilité pour le chef de l'Etat en exercice de briguer deux nouveaux mandats à partir de 2020. Le Burundi a replongé dans la violence depuis que Pierre Nkurunziza a présenté sa candidature pour un troisième mandat en 2015, contrairement à ce que la Constitution autorisait à l'époque. Il a été réélu la même année.

, http://www.lefigaro.fr

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :