Echange de vœux du Nouvel An par l’association des natifs

Le Premier vice-président de la République a rehaussé la fête de sa présence

En fin de journée, le dimanche 25 mars 2018, le Premier vice-président de la République Gaston Sindimwo s’est joint à l’association des natifs de la zone Cibitoke au cours d’une cérémonie d’échange de vœux de Nouvel An 2018. Il a demandé à tous les natifs de la mairie de Bujumbura à s’unir d’avantage sans considérer leur différence ethnique, politique, religieuse, etc. pour changer et développer l’image de la capitale Bujumbura.

Au cours de ces festivités, le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, a annoncé qu’il est prévu une mini retraite des natifs de toutes les zones de la ville de Bujumbura afin d’adopter un plan provisoire de développement de la ville.

Quant au Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, il a encouragé les natifs de cette zone à développer davantage leur association. Et d’appeler chacun des natifs à mener une solidarité sans faille afin d’améliorer l’image de la ville. Pour que l’initiative arrive aux résultats escomptés, Gaston Sindimwo a demandé aux membres de différentes associations des natifs des zones de la mairie de Bujumbura, d’écarter tout ce qui pourrait les diviser notamment l’appartenance politique, religieuse, ethnique, professionnelle, etc. car, ils ont quelque chose de commun à savoir la ville mère Bujumbura.

M. Sindimwo a appelé à cimenter la solidarité par l’amour des uns et des autres.    « C’est cette solidarité qui nous permettra de rapatrier nos frères et sœurs qui se sont exilés les uns par peur des rumeurs, les autres par des manipulations politiciennes mal calculées, et les’autres encore par la faiblesse qui est naturelle à l’Homme », a renchéri Gaston Sindimwo.

Il leur a dit que l’occasion leur est offerte   maintenant et à jamais car, le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza est disposé à favoriser la promotion des natifs de la ville de Bujumbura comme il l’a fait lors de différentes réunions qu’il a déjà tenues à leur intention.

Amédée HABIMANA, http://www.ppbdi.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :