Audience accordée à la délégation de la Serbie

Renforcer les rapports de coopération entre les deux pays, un des objectifs de la visite

Le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza, a reçu en audience la délégation de la Serbie conduite par le Premier ministre adjoint et ministre des Relations extérieures de la Serbie, Dacic Ivica, le jeudi 15 février 2018 à Bujumbura. Renforcer les rapports de coopération entre les deux pays était l’un des objectifs de la visite.

A la sortie de l’audience, le Premier ministre adjoint Dacic Ivica a indiqué à la presse que la Yougoslavie a soutenu le Burundi lors de son indépendance en 1962. Nous sommes prêts à développer des relations les plus proches, a-t-il dit. M.Ivica a invité le ministre burundais des Relations extérieures et de la coopération à visiter la Serbie. Nous sommes aussi prêts à recevoir le chef de l’Etat burundais en Serbie, a-t-il ajouté.

M.Ivica a fait savoir que la Serbie fera un plan d’intensification  de la coopération avec le Burundi dans plusieurs secteurs. En plus de cela, la Serbie a décidé d’annuler le système de visa avec le Burundi, car ce n’est pas nécessaire pour les citoyens burundais d’avoir un visa pour visiter la Serbie.Le porte-parole du chef de l’Etat, Jean Claude Karerwa Ndenzako, a quant-à lui,  fait savoir que la délégation de la Serbie conduite par M.Ivica était venue avant tout avec un message de salutation en provenance du président de la Serbie  qui salue son homologue burundais. Il lui souhaite les meilleurs vœux de bonheur et de  prospérité pour cette année. Les mêmes vœux sont transmis au gouvernement et au peuple burundais.

La visite de cette délégation au Burundi consiste aussi à renforcer les rapports de coopération entre le Burundi et la Serbie, a indiqué M.Karerwa. Il y a des accords de coopérations qui datent de 1970 qui étaient surtout basés sur l’économie et la coopération culturelle et scientifique. Le chef de l’Etat burundais a encouragé la Serbie et le Burundi à travers le ministère  des Affaires étrangères et de la coopération à continuer à s’engager dans un dialogue permanent  pour conclure d’autres accords bénéfiques pour les deux pays, a dit M.Karerwa.

Le Premier ministre adjoint et ministre des Relations extérieures de la Serbie était  venu également pour demander que le Burundi ne soutienne pas l’indépendance unilatérale de la province du Kossovo. A ce propos, M.Karerwa a indiqué que le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, a souligné que le Burundi s’inscrit en faux contre cette attitude sécessionniste.    
 

Martin Karabagega, http://www.ppbdi.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :