Agenda culturel de l’IFB Février-mars 2018

Ce jeudi 08 février 2018, à l’Institut Français du Burundi s’est tenu un café de presse pour la présentation de son programme de la période Février-mars 2018. Une vingtaine de journalistes représentant les médias locaux a répondu présente à l’invitation de cet institut dirigé par Mme Stéphanie Soléansky

Selon la présentation de Mme Stéphanie Soléansky Directrice Déléguée de l’IFB, le Centre Culturel Français (CCF) en sigle devenu (IFB) Institut Français du Burundi depuis 01 janvier 2012 a pour principales missions, la diffusion des idées, la promotion de la culture et la langue française en tant que langue internationale. A ces missions s’ajoutent la coopération universitaire et la recherche scientifique, la coopération audio-visuelle et le cinéma. L’institut doit également être le pôle de l’innovation et de la créativité, le lieu favorisant la liberté d’expression. Il faut aussi noter que l’Institut qui a prévu un budget de 898.935.817 francs burundais pour l’exercice 2018, est le seul établissement disposant d’une salle de spectacle équilibré au Burundi. Selon toujours, la responsable de l’Institut, ce dernier fonctionne grâce aux subventions provenant de plusieurs horizons. Il est sponsorisé non seulement par l’ambassade de France qui le contrôlait avant de lui céder l’autonomie mais aussi par certaines entreprises privées œuvrant au Burundi. On peut citer notamment : la BRARUDI , la SOGEA SATOM, l’ETS LADAK, l’INTERPETROLE, la BRUXELLES AIRLINES, la JUBILEE et la GTS.
 

Il convient de signaler que l’institut a prévu des cours de perfectionnement en langues de Français, Kirundi ou swahili par catégories, c'est-à-dire adultes et enfants suivront ces cours séparément. Autre cours figurant au programme est celui d’informatique à des prix très abordables voir sacrifiés. A ces cours s’ajoutent des nouveautés à savoir les jeux d’échecs qui seront joués tous les vendredis et samedi à 15 h dans la salle d’exposition de l’IFB au cours des deux mois de février-mars 2018 sans oublier la scène de slam qui est organisée depuis une année, chaque deuxième jeudi du mois, le concours « Génie en herbe » et le café littéraire ne sont pas à passer sous silence.
 

Alain Désiré Karorero

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :