Retour d’Ethiopie du Premier vice-président de la République

Il a participé au 30e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de cette organisation

Le Premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, est rentré, le mardi 30 janvier 2018, d’une mission de travail qu’il a effectuée à Addis-Abeba en République d’Ethiopie,  où il a participé au 30e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA). « Et beaucoup de questions en rapport avec la paix et la sécurité sur le continent ont été débattues au cours dudit sommet ».

Arrivé à l’Aéroport international de Bujumbura, M. Sindimwo a fait savoir que c’est une réunion ordinaire qui se tient chaque année pour voir l’état d’avancement de la mise en application des recommandations qui ont été prises au cours du dernier sommet qui s’est tenu au  mois de juin 2017. M. Sindimwo a également indiqué que plus de trente décisions ont été adoptées par les participants et que ces dernières sont en rapport avec la réforme de cette institution.Il a rappelé que cette partie de la réforme était présidée par le président rwandais où il a eu l’occasion de présenter le rapport sur les réformes de l’Union africaine. M. Sindimwo a informé que la première réforme concernait la désignation du futur président de l’UA. « Comme l’année dernière, on a désigné Paul Kagame, président actuel de l’UA, pour le moment c’est le président de l’Egypte qui a été élu. Et ce dernier dirigera cette institution à partir de l’année prochaine », a mentionné le Premier vice-président de la République. 

Des questions de paix et de sécurité sur le continent ont été évoquées

Concernant les échanges commerciaux, M. Sindimwo a dit qu’au cours de ce sommet, ledit rapport a été présenté par le président nigérien et les participants ont fixé le prochain rendez vous au mois de mars de cette année au Rwanda pour finaliser ce rapport afin de procéder à la création de la zone de libre échange. M. Sindimwo a aussi signalé que pas mal de questions en rapport avec la paix et la sécurité sur le continent africain ont été débattues. « Et le Burundi était également mentionné, mais la commission Paix et sécurité a pu observer que la paix a été retrouvée sur tout le territoire de notre pays. Les membres de cette commission n’ont pas manqué de nous féliciter tout en nous encourageant de continuer dans cet élan », a affirmé M. Sindimwo.  Ce dernier a rassuré que tous les pays de l’Afrique ont en plus condamné dans l’anonymat  la prise de position de la cour pénale internationale (CPI) sur le Burundi et ont promis de continuer à nous soutenir  d’avoir quitté cette instance judiciaire internationale.

Des rencontres fructueuses ont été effectuées

En marge de ce sommet, le Premier vice-président de la République a informé qu’il a aussi eu une occasion de rencontre avec certaines hautes autorités ayant participé dans cette réunion. En premier lieu, il a dit qu’il a rencontré  le président somalien où ils ont échangé sur le renforcement des relations diplomatiques entre ces deux pays, étant donné que  le Burundi possède des contingents dans l’Amisom. « Et le président somalien a émis aussi son intention de rendre visite à notre pays dans le cadre d’une visite de travail et a demandé de plaider pour qu’il puisse lui aussi participer au prochain sommet du Comesa», a précisé M. Sindimwo. Il a également rencontré le président malgache pour lequel il avait un message du président de la République du Burundi concernant l’organisation et la préparation du sommet du Comesa qui se tiendra au mois de mai prochain ici au Burundi. 

Avit Ndayiragije, http://www.ppbdi.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :