Quand le Président de l’UPRONA visite les sites de Bugendana et Giheta et la commune de Mbuye

Quand le Président de l’UPRONA visite les sites de Bugendana et Giheta et la commune de Mbuye : renforcer les structures de la base

Le week-end du 20 au 21 janvier 2018 a été caractérisé par des activités intenses du parti UPRONA par son Président Abel Gashatsi. Accompagné du Premier vice-président de la République du Burundi Gaston Sindimwo issu de cette formation et cela dans les sites des déplacés de Bugendana et celui de Kabanga (communément connu « Ryanyoni ») en commune Giheta  de la Province de Gitega pour le samedi 20 janvier 2018. Pour le dimanche le président de l’UPRONA Abel Gashatsi a clôturé sa descente à l’intérieur du pays dans la province de Muramvya où les Badasigana de la commune Mbuye devaient finaliser effectivement le projet de rassemblement par la fusion des comités à savoir celui légalement institué avec celui d’ «Amizero y’abarundi ».

La descente dans les sites des déplacés fiefs traditionnels de l’UPRONA visait la redynamisation et surtout l’éveil des Badasigana qui étaient jusque-là endormis par des politiciens dont les ambitions égoïstes n’ont pas été satisfaites à l’UPRONA et qui les cherchent à tort et à travers et pour eux tout est permis pourvu que leur objectif aboutisse à voir leur agissement. La visite des sites va se poursuivre surtout en cette période pré-électorale où l’enrôlement électoral se pointe à l’horizon. Les Badasigana des sites comme ceux d’ailleurs doivent à jamais prendre en main leur destin dans le contexte de la démocratie où tout s’obtient par voie des élections. Or qui dit élection évoque nécessairement certaines étapes indispensables. L’enrôlement électoral étant primordial, Abel Gashatsi a insisté sur la nécessité des habitants de ces sites de voter pour leurs dirigeants, rappelant de ce fait que celui qui refuse de vote ne fera rien contre les institutions issues de ces élections. « Wanka Gutora ntiwanka gutwarwa ».

Quand le rassemblement aboutit à la fusion des comités : l’UPRONA toujours débout face à l’histoire et ce, en toutes circonstances

Dans la commune Mbuye de la province de Muramvya, Abel Gashatsi président de l’UPRONA accompagné de certains hauts cadres du parti, a supervisé les cérémonies consistant en la fusion de deux comités. Notamment le comité jusque-là légalement institué et celui qui militait jusqu’à ce jour pour la coalition « Amizero y’abarundi ». Et cette triste réalité avait fait surface consécutivement à la crise qui a failli ébranler le parti de Rwagasore peu avant les élections de 2015. A Mbuye comme dans d’autres localités du pays, la priorité de la direction nationale est en train de s’accomplir. A savoir le rassemblement à partir de la base. Le parti trouvant sa force dans les collines et non à son plus haut sommet qui a toujours handicapé son développement. La joie se lisant sur tous les visages des Badasigana de la commune Mbuye, l’ancien représentant d’Amizero y’abarundi Déo Butoyi a manifesté sa joie par une détermination à relever le score de l’UPRONA afin de redorer son image et ainsi tailler pour le parti de l’Indépendance la place au soleil.

La question brûlante  de l’actualité étant le processus de révision de la Constitution de la République, Abel Gashatsi a expliqué aux Badasigana de Bugendana, Giheta et Mbuye que jusqu’en ce jour, l’UPRONA  a apporté sa contribution dans l’amendement de certains articles. Et ces dernières ont été prises en compte notamment celles en rapport avec la sauvegarde de l’esprit de l’Accord d’Arusha et la question des indépendants. Les quotas ethniques dans les institutions républicaines et dans les forces de défense et de sécurité restent et d’ailleurs ont été renforcés notamment dans le secteur de la justice a-t-il ajouté. La sérénité des Badasigana s’impose jusqu’au moment où les organes habilités du parti leur annonceront le mot d’ordre à suivre le moment venu.

Landry Ngendakumana

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :