Présentation du bilan des réalisations de l’an 2017 en province Ngozi

Le chef de l’Etat burundais, M. Pierre Nkurunziza (photo : en train de saluer quelques membres du gouvernement et de sécurité), était samedi le 20 janvier 2018 en province Ngozi (nord du Burundi) où il a participé à la séance de présentation du bilan des réalisations de l’an 2017 en province Ngozi qui s’est déroulée sur la colline Vyerwa de la commune Ngozi, a-t-on constaté sur place.

Dans le domaine de l’éducation, 239 salles de classe, 10 bureaux de direction et deux homes ont été construits, a indiqué, dans sa présentation des réalisations, le gouverneur de la province Ngozi, M. Albert Nduwimana.

Dans le secteur de la santé, sept centres de santé et deux hôpitaux ont été construits, avec un financement de plus de cinq milliards de francs burundais, a-t-il dit, signalant que les travaux de développement communautaire ont contribué pour la main-d’œuvre.

Le gouverneur Nduwimana a aussi abordé le secteur de l’agriculture et l’élevage. 4.218,3 tonnes d’engrais chimiques d’une valeur de 4. 319.751.972 FBu ont été distribuées aux agriculteurs, tandis qu’en élevage, la population a bénéficié de 164 vaches et 546 chèvres qui ont coûté respectivement 183 millions et 157.060.000 FBu.

En matière d’environnement, la plantation d’arbres a couvert 2.266 hectares, a-t-on appris, et l’argent investi est de 566.450.960 FBu. Pour la culture et le sport, le gouverneur Nduwimana a indiqué que les tournois de football et de volleyball ont été organisés au niveau des communes, tout en faisant savoir que cinq stades de football et trois terrains de volleyball ont été construits. Il a surtout cité le stade de Kugasaka se trouvant au chef-lieu de la province qui est en cours de construction et a consommé un budget énorme estimé à environ 2,7 milliards de francs burundais.

Après la présentation du bilan, le chef de l’Etat a prodigué des conseils aux natifs de la province Ngozi, a-t-on appris du porte-parole adjoint du président de la République, M. Alain Diomède Nzeyimana. L’amour de leur province, la formation des regroupements en coopératives et la création des organisations de micro-finances, tels sont les points sur lesquels le chef de l’Etat a axé ses conseils. Il devient apparent que la population burundaise s’accroît de plus en plus, ce qui montre que le Burundi ne pourra pas, dans l’avenir, vivre de l’agriculture, a dit le président Nkurunziza, incitant la population burundaise à penser à d’autres activités, notamment le commerce, par la construction des marchés. Selon M. Nzeyimana, le président de la République a rappelé aux natifs de Ngozi de préserver l’environnement, en plantant surtout des arbres fruitiers qui sont plus bénéfiques. Il leur a demandé de limiter les naissances pour que les ménages vivent en harmonie.

Après la réunion, les natifs de Ngozi ont offert au chef de l’Etat quatre vaches pour lui souhaiter les meilleurs vœux de l’an 2018.

Ladite réunion avait été précédée par des travaux de développement communautaires au stade de Kugasaka, précise-t-on.

NGOZI, 22 jan (ABP)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :