Arrestation ce jeudi de 3 criminels qui opéraient en zone Kinindo

Trois hommes ont été arrêtés par la police en zone Kinindo. Soupçonnés d’être des jeunes imbonerakure, ils circulaient pendant la nuit, armés de machette et de gourdins dans cette zone. Cependant les habitants de la commune Muha ne sont pas pour autant tranquillisés, car les malfaiteurs sont souvent relâchés après quelques jours de détention.

Ces imbonerakure ont fait leur dernière victime à la machette le 6 Janvier 2018. Et jusqu'à maintenant, sortir la nuit dans cette zone de Kinindo est, selon les habitants, un suicide. Pourtant, même après cette arrestation, les esprits ne sont pas tranquilles à cause de l’impunité qui s’est installé au Burundi : « Cette situation inquiète toute personne se trouvant à Bujumbura. Des personnes armées de machette blessent les passants sans être inquiétés. Jeudi 18 Janvier 2018, 3 parmi elles ont été attrapées mais personne ne sait si elles ont été emprisonnées ou relâchées. Souvent, ce genre de dossierest transféré au service de renseignements et les auteurs sont par après relâchés. »


Les habitants de la zone Kinindo demandent que la sécurité soit renforcée et les malfaiteurs sévèrement punis : « Nous demandons à l’Etat de les arrêter. Nul ne peut faire le tour des quartiers en blessant les gens sans qu’il soit inquiété dans un pays de loi, à moins qu’il soit à la solde de l’Etat. »

4 personnes, dont le chef de quartier-adjoint du quartier Zeimet- OUA, ont déjà été blessées à la machette depuis le 1er janvier de cette année.

samedi, 20 janvier 2018 15:50, http://www.rpa.bi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :